Sisteron et son histoire millénaire

L’histoire de Sisteron remonte à l’antiquité. Stratégiquement située sur la Durance et très tôt dotée d’un pont, elle est la capitale du peuple gaulois des Sogiontiques, et sera connue durant la période gallo-romaine sous le nom de Segusterone. Son pont sur la Durance lui vaut de rayonner sur toute la région pendant plus de mille ans. Dès le 6e siècle, la ville fortifiée abrite l’évêché, qu’elle perdra à la Révolution pour ne jamais le retrouver. Ville frontière à de nombreuses reprises, elle changea ponctuellement de nationalité au cours de l’Histoire, redevenant notamment italienne durant une quinzaine d’années au 6e siècle.

Les droits des rois de France sur la Provence datent de la signature du testament à Sisteron du comte de Provence Raimond-Bérenger V, qui attribue le comté à sa fille Béatrice, qui épousera Charles d’Anjou, le frère du roi Saint-Louis. Frontière nord du comté de Provence et longtemps le seul lieu de passage sur la Durance, Sisteron sera très marquée par les guerres de religion. La construction de la citadelle date de cette époque. La ville sera ensuite touchée par l’épidémie de peste au 17e siècle. Son pont stratégique sur la Durance lui vaudra enfin de se trouver au cœur d’une bataille meurtrière et destructrice durant le débarquement de Provence de la Seconde Guerre mondiale.

Destination incontournable en Haute Provence

Étape incontournable sur l’historique route de Napoléon, Sisteron profite d’un cadre exceptionnel, au bord de la Durance et au pied de l’impressionnant rocher de la Baume. Le cœur historique du village invite à la flânerie et aux promenades avec son dédale de ruelles voûtées et d’escaliers : il est animé de boutiques, d’ateliers d’art et de restaurants.

Ancienne cité antique et place forte médiévale, Sisteron est riche d’un important patrimoine bâti, avec sa citadelle, l’ensemble épiscopal qui comprend la cathédrale romane Notre-Dame-des-Pommiers du 12e siècle, et 5 tours d’enceinte du 14e siècle parmi lesquelles la tour de l’horloge, surmontée d’un magnifique campanile de fer forgé.

Face à la cité, de l’autre côté de son pont, se trouve le majestueux rocher de la Baume : une randonnée d’ascension vous offrira des panoramas sublimes sur Sisteron et sa citadelle. Le rocher abrite également une grotte qui permet d’atteindre son sommet. Il est enfin le lieu de nombreux loisirs de plein air, et notamment d’une célèbre voie de via ferrata. À ne pas manquer de visiter à Sisteron, le musée Terre et Temps abrite une collection riche et insolite d’instruments de mesure du temps inventés à travers les âges.

La citadelle de Sisteron

À moins de 45 km du camping Forcalquier, la citadelle de Sisteron a été bâtie au cours de guerres de religion, au 16e siècle. Incontournable de la cité qu’elle surplombe depuis le haut de la falaise rocheuse, elle donne à voir un ensemble d’ouvrages défensifs de différentes époques. Elle est reliée à la ville par un escalier souterrain, qui permettait aux habitants de se réfugier entre ses murs en cas d’attaque.

Restaurée après les bombardements destructeurs de 1944, elle est aujourd’hui un site touristique incontournable à Sisteron, qui permet de découvrir l’histoire de la ville, de la vallée de la Durance et plus largement même de la Provence à travers les siècles. La visite de la citadelle comprend un musée passionnant autour du passage de Napoléon par la cité à son retour de l’île d’Elbe. On découvre également le donjon et son cachot, la chapelle du 15e siècle, ainsi qu’une collection d’anciennes voitures tirées par des chevaux. Le festival des Nuits de la Citadelle est chaque année l’occasion d’assister à des concerts et des spectacles vivants de théâtre ou de danse.

Mis à jour le

Précédent : Montgolfière à Forcalquier dans le Luberon | Suivant : La distillerie de Forcalquier